Arrêter de fumer avec les huiles essentielles

Dans le cadre du Défi : 1 moi(s) sans tabac, j’ai eu envie de centraliser quelques trucs et astuces pouvant nous aider lors de ce changement de vie. Vous retrouverez différents articles en lien avec l’arrêt du tabac sur mon blog.

defi-_-1-mois-sans-tabac1

Je rejoins le Défi !


« Tabac (Arrêter de fumer) » Extrait du livre « Ma Bible des huiles essentielles » de Danièle Festy.

« Le tabac tue. On le sait, on le répète, et pourtant, on continue à fumer. Pourtant, le tabac est extraordinairement néfaste pour tout le corps, et pas seulement les poumons ! Il augmente à peu près tous les risques possibles et imaginables (ceux de subir un cancer, une attaque cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une infertilité, une grossesse à risque, des troubles urinaires, une accélération vertigineuse du vieillissement, etc.). Il faut dire que chaque cigarette apporte généreusement 1 million de milliards de radicaux libres par bouffée : un score époustouflant. Aucun autre poison ne fait mieux.

Le minimum du minimum, quand on fume ou qu’on subit la fumée des autres (ce qui est aussi mauvais, on le sait maintenant), c’est de protéger son organisme… en attendant d’arrêter, bien évidemment. Et rappelez-vous que les méfaits du tabac sont aussi violents à l’extérieur (rides, peau sèche…) qu’à l’intérieur (agression du cœur, des poumons, des reins, de la vessie…). »

Vous avez arrêté de fumer depuis…

20 minutes votre pression sanguine et vos pulsations cardiaques sont redevenues normales
8 heures l’oxygénation de vos cellules est redevenue normale
24 heures le monoxyde de carbone est totalement éliminé de votre organisme
48 heures la nicotine est totalement éliminée de votre organisme
3 à 9 mois votre capacité respiratoire augmente de 10%
1 an le risque d’accident vasculaire cérébral chute pour redevenir celui d’un non-fumeur
5 ans le risque de crise cardiaque chute, il devient 2 fois moins élevé que chez un fumeur
10 ans le risque de cancer du poumon chute, il devient 2 fois moins élevé que chez un fumeur

(source : Comité régional d’éducation pour la santé d’Île-de-France)

Le réflexe : la mandarine ou l’orange douce

À diffuser
Diffusez dans l’atmosphère quelques gouttes de mandarine et/ou d’orange douce, dans la journée.

À faire préparer en pharmacie

À respirer et à avaler
Demandez au pharmacien de préparer la formule suivante dans un flacon de 10ml :

HE angelica archangelica (angélique) 1 ml
HE rosmarinus officinalis verbenone (romarin à verbénone) 1 ml
HE santalum austrocaledonicum (santal de Calédonie*) 1 ml
HE eucalyptus radiata (eucalyptus radié) 1 ml
HE cupressus sempervirens (cyprès de Provence) 1 ml
HE chamaemelum nobile (camomille romaine) 1 ml
HE mentha arvensis (menthe des champs) 1 ml

*Cette huile essentielle dévoile ses extraordinaires propriétés depuis peu. Surtout, elle est disponible maintenant alors que le santal blanc est protégé, on ne peut plus en trouver.

Appliquer 2 gouttes de ce mélange au milieu du front, ainsi que sur la face interne des poignets, que vous respirerez aussi souvent que nécessaire dans la journée ou la nuit (aucune limitation de durée). Vous constaterez que vous en aurez de moins en moins besoin, au fur et à mesure que l’envie de fumer s’estompera, pour disparaître.

+

Posez 1 goutte du mélange sur ou sous la langue, 3 à 5 fois par jour.

Nos conseils en +

  • Le matin au petit déjeuner, avalez 3 gélules d’extrait sec de valériane, qui diminue l’envie de fumer + 2 gélules d’un complexe phytothérapie « tonus » + 2 gélules de radis noir ou d’artichaut pour détoxifier l’organisme. Oui, ça fait bien 7. Vous pouvez même reprendre quelques gélules de valériane dans la journée si l’envie d’en griller une revient vous hanter.
  • Ce que le tabac fait à l’intérieur se voit à l’extérieur : la peau d’un fumeur est toujours plus altérée que celle d’un non-fumeur, car la cigarette n’est constituée que de poisons violents qui asphyxient les cellules jusqu’à ce que mort s’ensuive. Et la sentence concerne absolument tous les tissus : cerveau, muscles, peau… tout le corps est « sous-nourri » et pollué.
  • Les fumeurs mangent souvent mal, et même très mal. C’est normal : le tabac altère AUSSI le goût, et incite à consommer plus de graisses, de sucre, de sel, et moins d’aliments sains. Cap sur les fruits et légumes (au moins 2 à 3 fruits + 2 à 3 portions de légumes par jour, dont la moitié crus), le poisson sans sauce (remplacez-la par des épices et fines herbes et arrosez d’un filet de citron), l’huile d’olive et de colza ! d’urgence !
  • Si vous arrêtez de fumer, pratiquez un sport (ou augmentez votre activité si vous êtes déjà sportif) de façon à compenser les effets de la nicotine sur la dépense calorique.
  • Remplacez la cigarette par un verre d’eau minérale riche en magnésium, des fruits frais et secs ou des bâtonnets de carottes ou des tomates cerise par exemple. C’est mieux que les bonbons et chewing-gums, même sans sucre.

 

Vous souhaitez vous faire accompagner pour arrêter de fumer ?

Je veux arrêter de fumer !

Arrêter de fumer avec les huiles essentielles
Fermer le menu